Accueil Qui Sommes Nous ?
Constructions Neuves
RT2012 Etude Thermique et Analyse Energétique Simulation Thermique Dynamique Expertise et Conseil
Rénovations
BBC Rénovation Audit Energétique Etude Thermique et Analyse Energétique Simulation Thermique Dynamique Expertise et Conseil Thermographie
Qualité d'Air Intérieur
Contrôle de Qualité d'Air Intérieur QAI
Références Ressources Contact
B2E-INNOPTIM

RT2012

La réglementation thermique en vigueur, appelée RT2012, s’articule autour d’exigences de moyens et d’obligations de résultats. Par obligations de résultats, la RT2012 s’articule autour du calcul de trois coefficients ayant chacun une valeur maximale à ne pas dépasser.

Le BBIO (Besoin Bioclimatique, sans unité)

Cette exigence fixe une limite du besoin cumulé en énergie pour les composantes dépendant de la conception du bâti : chauffage, refroidissement et éclairage artificiel.
Elle impose ainsi une optimisation du bâti indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre.

Isolation – Compacité - Orientation



Le CEP (Consommation d’Energie Primaire)

Cette exigence porte sur les consommations énergétiques conventionnelles en énergie primaire sur cinq usages (chauffage, refroidissement, éclairage, production d’eau chaude sanitaire, auxiliaires tels que pompes et ventilateurs).
Déduction faite de la production d’électricité à demeure.

Source d’énergie
Performance des équipements

La TIC (Température Intérieure de Confort)

L’indicateur TIC vise à limiter à la fois l’inconfort d’été et le recours à la climatisation.
Le principe est simple : la température intérieure atteinte en été pendant 5 jours doit être inférieure à la température intérieure conventionnelle de référence (TIC ref).

Inertie – Apport solaire

Dans chacun de ces cas, la valeur maximale est définie pour le projet en prenant en compte :


  • Son altitude

  • Sa situation géographique

  • Sa SHON

Les obligations de moyens sont nombreuses, mais l’on peut citer notamment pour les logements individuels :


  • ART 16 : Recours à une source d’énergie renouvelable (cf attestation PCMI 14 où l’on doit avoir une des cinq propositions de la liste coché OUI)

  • ART 17 : La perméabilité à l’air sous 4Pa, Q4Pa-surf est inférieure ou égale à 0.6 m3/ (h.m²) de parois déperditives sauf plancher bas. *

  • ART 18 : L’isolation des parois séparant les parties à occupation continue et celle discontinue avec U≤0.36 W/m².k en valeur moyenne soit un R de 2.8 m².k/W

  • ART 19 : ratio de pont thermique linéique globale ≤ 0.28 W/ (m²ShonRT.k), il est possible d’avoir une dérogation pour 0.5 W/(m²ShonRT.k)

  • ART 20 : Surface d’ouvertures > 1/6 de la SHAB

  • ART 21 : Les baies des locaux de sommeil doivent être équipées de protections solaires mobiles (volet, store…)

  • ART 23 : présence de dispositif de mesure de consommation d’énergie

  • ART 24 : L’installation de chauffage comporte par local desservi au minimum un dispositif d’arrêt manuel et de réglage automatique en fonction de la température intérieure.

Vous pouvez aussi consulter la vidéo suivante :
https://www.youtube.com/watch?v=H8jJN33q3uY